Ma santé

Sommaire


L’organisation des soins et des urgences

Les soins

Seule l’infirmière scolaire est autorisée à donner un médicament à un élève ; un élève ne peut prendre de médicament que sous le contrôle de l’infirmière. La consommation d’un médicament n’a en effet rien d’anodin.

En cas d’urgence

Les PAI sont mis en oeuvre, et, si nécessaire, il est fait appel au médecin du SAMU. Les familles peuvent être amenées à venir chercher leur enfant.

Retour au sommaire


Le suivi individuel

PAI et PAP

. PAI : Les élèves le nécessitant disposent d’un Plan d’Accompagnement Individualisé (PAI). Il faut pour cela s’adresser au Médecin scolaire, par l’intermédiaire de l’Infirmière scolaire.

. PAP : Les élèves le nécessitant disposent d’un Plan d’Accompagnement Pédagogique (PAP). Ces plans visent à prendre en compte de façon individualisée une particularité médicale, ou un handicap nécessitant un tiers-temps à l’examen, ou l’utilisation d’un ordinateur par exemple. Il faut pour cela s’adresser à l’enseignante-référente, par l’intermédiaire du Proviseur-adjoint, pour décider des modalités du PAP en Réunion d’Equipe de suivi de scolarisation (RESS).

Retour au sommaire


Les dispenses en EPS

Le certificat d’inaptitude médicale à une ou plusieurs activités sportives doit être donné par l’élève à son enseignant d’EPS, ou à défaut à son CPE.

Une inaptitude médicale ne dispense pas l’élève de sa présence en cours : l’élève inapte est, sauf empêchement physique, tenu d’assister au cours d’EPS, où une activité adaptée lui sera donnée.

Retour au sommaire


Education à la sexualité et à la santé.

Au-delà de la formation liée aux enseignements, de SVT par exemple, cette éducation passe par des interventions en classe de partenaires extérieurs.

Le Crips intervient dans des classes de 2nde dans le cadre de l’éducation à la sexualité (la contraception, les relations entre filles et garçons…).


Le MAG intervient dans des classes de différents niveaux sur la question de l’identité et de l’orientation sexuelles.


Cette association intervient dans des classes de 2nde pour faire de la prévention contre le SIDA.


Un policier intervient dans les classes de 1ère pour faire de la prévention contre les addictions et conduites addictives.

Retour au sommaire


Les partenaires pour la santé mentale et psychologique

La Maison des adolescents se propose d’apporter une réponse globale aux adolescent·e·s de 11 à 21 ans et à leurs familles, qui intègre les différents aspects de leur vie. Elles offrent aux adolescent·e·s un accueil neutre, ouvert et non-stigmatisant sur des plages horaires souples et adaptées.

La prise en charge est médico-psychologique, et également juridique, éducative et sociale. Les équipes peuvent être composées de pédopsychiatres, pédiatres, psychologues, infirmiers, éducateurs/éducatrices spécialisé·e·s, assistantes/assistants sociaux.

En cas d’urgence, une équipe peut venir au lycée pour rencontrer un.e adolescent.e. Elèves et/ou familles peuvent se rendre à Casado, au 2 bis rue Gibault, St Denis.

Coordonnées téléphoniques : 01 48 13 16 43


En cas d’urgence psychologique, les élèves majeurs peuvent se rendre au CMP (centre médico-psychologique), au 78 rue du Docteur Bauer, à Saint Ouen.

Coordonnées téléphoniques : 01 40 10 89 40

Retour au sommaire


Protocole sanitaire lié à la Covid-19

  1. Protocole sanitaire en vigueur

A – Dans le contexte d’épidémie de Covid-19, un protocole sanitaire national, disponible sur le site du Ministère, s’impose à tous :

  • Nettoyage approfondi et quotidien des locaux
  • Aération fréquente de l’ensemble des espaces ; un purificateur d’air est installé au réfectoire
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique dans les distributeurs à commande à pied
  • Respect des gestes-barrière : distanciation physique, lavage régulier des mains 
  • Respect des sens de circulation dans l’établissement 
  • A la demi-pension, les élèves déjeunent avec leurs camarades de classe, et utilisent une place sur deux
  • Port du masque obligatoire. Il revient aux familles de doter leur enfant d’un nombre suffisant de masques. La Région Ile-de-France en fournit deux au début de l’année scolaire.

BLe protocole comporte 4 niveaux, et l’année scolaire commence en niveau 2 (jaune)

Il est donc précisé que :

  • le port du masque est obligatoire pour tous à l’intérieur de tous les bâtiments
  • les activités sportives sont autorisées à l’intérieur, à l’exception des sports de contact.

C – Que faire en cas de positivité à la Covid-19 ?

En cas de positivité à la Covid-19, les familles doivent obligatoirement prévenir la direction du lycée, qui prévient la Direction académique, qui fait le lien entre le Préfet et l’ARS. 

La personne concernée reste 10 jours à l’isolement.

D’éventuels cas contact sont recherchés ; sauf si elles sont pleinement vaccinées, les personnes concernées restent 7 jours à l’isolement. La continuité pédagogique est assurée.

D – Que faire en cas de signes évocateurs de la Covid-19 ?

  • Les signes évocateurs de covid, qui doivent mettre en alerte sont : des céphalées brutales, une toux à répétition, une très grande fatigue.

–  Si un élève présente des signes évocateurs de la Covid-19 en dehors du lycée ? L’élève ne vient pas au lycée et va voir son médecin traitant.

– Si un élève présente des signes évocateurs de la Covid-19 au lycée ?

L’élève (accompagné d’un délégué), ou le personnel, se rend à l’infirmerie (où il est isolé) ; la famille vient chercher l’élève, et l’emmène chez le médecin.

  • Dans tous les cas, c’est le médecin qui détermine s’il y a lieu ou pas de faire un test ; le cas échéant, les élèves restent alors en quarantaine le temps d’obtenir le résultat.

E – Que faire si on est cas contact ?

On est cas contact quand on a passé, sans masque, au moins 15 minutes avec quelqu’un qui a été diagnostiqué positif ; dans ce cas, on se présente également chez un médecin ; si le cas contact est déclaré par le lycée, l’élève est mis à l’isolement 7 jours, sauf s’il est pleinement vacciné.

Retour au sommaire


Campagne de vaccination

Les élèves qui le souhaitent peuvent se faire vacciner par l’intermédiaire du lycée ; le document à télécharger ci-dessous inclut une notice explicative, un formulaire d’autorisation à la vaccination, un questionnaire de santé, et l’information de la CNIL.

La vaccination n’est pas obligatoire ; en revanche, le pass sanitaire devrait être nécessaire aux 12-17 ans pour participer à des sorties ou des voyages scolaires à partir du 30 septembre 2021.

Retour au sommaire


Retour vers la rubrique Vivre au lycée

Vivre au lycée

%d blogueurs aiment cette page :